Menu Fermer

Elle a le Jacques

Arno, qui compose tous les textes, aime s’habiller de costumes plus ou moins personnels et fictifs, chanter à la première personne et nous transporter ainsi dans l’univers du personnage qui se présente à nous.

Si ” What the Hell “ nous a fait découvrir un père métalleux en difficulté d’éducation, ” Faux-Frère ” donnait la parole à un corbeau anonyme un poil (une plume ?) délateur, et ” Deal Vaudou “ mettait devant nos yeux un Sorcier Vaudou pas très catholique…

” Selon moi les 5 thèmes de bases des chansons rock sont le Rock, le Sexe, la bière, le Sexe, et le Rock… “ révélait Arno à nos confrères de Télé 7 jours juste avant de casser la gueule au caméraman qui le prenait de son mauvais profil malgré un contrat très explicit sur le sujet.

Nous le savons l’imagination d’Arno n’a pas encore trouvé ses limites, et nous savions bien qu’un nouvel invité viendrait habiter les concerts prochains et le deuxième album.

” J’ai toujours eu ce personnage central de l’histoire d’Angleterre en tête. Je peux parler de sang, de cul, de morale… c’est un personnage rare “.

Ce personnage ? Jack l’éventreur, source d’inspiration du nouvel opus éponyme : Jack.

” Ce qui me fascine le plus c’est qu’on ne l’a jamais pris, on ne sait pas qui il est… Alors faire des hypothèses, imaginer ce qu’il y avait derrière lui, ce fut un vrai plaisir d’écrire cette chanson. “

Nous avons les paroles actuelles, nous pensions les publier, mais nous attendons le feu vert d’Arno : “c’est le morceau le plus vivant, le texte change à chaque répétition”.

Nous savons en revanche que si Arno s’est attaché les services de Friben’s, consultant en interprétation vocale poitevine, juste pour ce titre, il y a bien une date couperet : le 27 septembre, date  du concert à l’Hélianthe, date de la première représentation publique de “Jack” !!!

 

Heckle Freux – Historien