Menu Fermer

Eloge de la folie

Chers tous,

Vous qui effeuillez frénétiquement ce site chaque jour, vous savez bien que l’actualité essentielle de cette semaine se résume à 3 bombes atomiques : la sortie de l’album, l’interview des Beans à la radio D4B et le concert de samedi prochain. On se doute bien que ce n’est pas fini, et que l’agence de communication inter-galactique en contrat avec les Beans, Dooweet, nous prépare encore de belles surprises… pourtant… oui pourtant il existe des ermites coupés du monde pour qui finalement les vraies préoccupations sont ailleurs.

C’est ainsi que perché sur la branche de ma mansuétude légendaire je reçus hier le courrier de lecteur que j’ai bien sûr publié dans la rubrique prévue à cet effet. L’outrecuidance de ce jeune affidé me fit tomber le fromage du bec. Oui, je vous l’avoue. Au départ je crûs que la sagesse de mon âge et les responsabilités quasi bibliques que le groupe m’a confié suffiraient à éteindre l’envie d’une réponse que même la loi du Talion aurait trouvé agressive. Mais on ne se refait pas, et j’use donc de mon droit de réponse auto-octroyé.

Cher Hermione, ou chère Hermione,

Oui votre lettre ne manque pas d’audace, quoique parsemée de futiles espoirs et de contre-vérités flagrantes que seuls la folie ou un manque d’humilité assumé pourraient justifier.

Vous vous dites “futur fan en devenir…” Oui. en devenir vous l’êtes car sinon, la totalité des réponses à vos questions vous auriez. Et d’ailleurs la plupart de vos questions vous n’auriez pas posées.

Que fredonne un Beans en se rasant le matin ?!  Ah ! Quelle inculture !! Un Beans ne se rase pas, il laisse la barbe du rock n’roll recouvrir son menton. Et le matin le Beans dort, car il a festoyé en concert jusque 5h !

Quand un Beans rencontre un autre Beans que se disent-ils ? “A la tienne mon ami ! “… De quoi pourrait il s’agir d’autre quand on vit Sobres et en Sourdine.

Jurer en Beans ça donne quoi ? “What the Hell Motherfucker !!!” … Oui… Un fan connait les chansons par cœur, sinon il n’est pas digne de s’appeler fan.

La chanson qui fait pleurer un Beans ? Mais un Beans ne pleure pas… pour éviter le geste fatal il a toujours une bière et un bon disque Heavy Metal…

Le meilleur concert est toujours le suivant, car les Beans s’améliorent chaque jour et vivent dans le futur.

Voilà Cher Hermione, je ne vais pas m’appesantir sur les autres questions que même Patrick Sabatier n’oserait poser aux Beans. Tu crois sans doute qu’un prénom féminin sur un profil récemment créé sans ami ni photo peut me berner. Tu crois sans doute que je ne t’ai pas reconnu ? Mais enfin !!!! Je suis le Freux le corbeau, le délateur. Un collectionneur, serial killer. Un perfide anonyme dénonciateur….

Il faut réviser : le concert c’est Samedi. N’oublie pas d’amener ton billet de 10€… si vraiment tu veux devenir Fan. Car n’oublie pas que j’ai une poupée à ton effigie.

Heckle Freux – Epitaph Writer