Menu Fermer

Sans aucune modération

Il est là… et c’est peu de dire que j’ai attendu ce moment… que je l’ai désiré, rêvé, fantasmé.

Rocco disait : ” c’est une délivrance après 2h d’effort”… Je ne sais pas de quoi il parlait mais ça y ressemble. Plus qu’un soulagement… un relachement…

Ainsi donc les Beans se sont fendus d’un nouvel album… et en plus c’est du Live. Le jour même ils sortent un clip. Le jour même la première chronique tombe. Le jour même le jour se lève et la nuit lui succède. Le jour même j’ai pris un petit déjeuner avec un café au lait…

Une histoire de dingue, forcément yapadazar.

Dès lors je me devais de célébrer ce moment par un billet.

Alors bien sûr, pour nous c’est la fin d’une longue période de préliminaires, de teasings marketing en tous genres. Sur ce thème Clara Morgane eut encore récemment ces propos magiques, parlant de ” ce moment unique où enfin tu te déshabilles, où l’attente cesse et où tu rentres dans le vif du sujet…”.

Oui, on y rentre.

Nous y voilà.

De l’écoute, en boucle…

En parler aux collègues à la pause café le lendemain “alors, t’es comme moi ? Mimolette ?”“Plus que ça… j’me suis assommé” “et toi ? C’était bon ?”“Ca te regarde pas, c’est mon intimité”

Et réécouter… encore et encore…

Revoir le clip, oui encore…

Pour les Beans aussi c’est une fin, mais c’est aussi le démarrage d’un marathon de promo où Chris, comme un réalisateur, doit mettre en scène, de la meilleure manière qui soit, la capacité de pénétration des Beans sur une scène Punk Rock qui se nourrit depuis trop longtemps de fins de série B et de recyclés de seconde zone.

Brigitte Lahaye, chro-niqueuse sur RMC Info, disait la même chose avec beaucoup de précision “Quand tu sens que ça va être long, tu prends une grande inspiration et tu mors dans la vie à pleines dents”.

Alors allons-y ! Mordons ! Et sans modération…

Heckle Freux – Satisfait